fr en

Organisateurs

le Ministère des Affaires Etrangères et des Sénégalais de l’extérieur
le Ministère des Affaires Etrangères et des Sénégalais de l’extérieur

Le Ministère des Affaires Étrangères et des sénégalais de l’extérieur est chargé de l’élaboration, de l’application et de la coordination de la politique extérieure de l’État

Site: www.diplomatie.gouv.sn
le Centre des Hautes Etudes de Défense et de Sécurité CHEDS
le Centre des Hautes Etudes de Défense et de Sécurité CHEDS

Le Centre des Hautes Etudes de Défense et de Sécurité (CHEDS) est un établissement public qui œuvre à la diffusion de référentiels dans les domaines de la défense et de la sécurité. Sa mission se décline en trois volets :
- répondre aux attentes des décideurs sur des problématiques d’ordre stratégique affectant le développement du pays ;
- participer à la formation de hauts cadres civils et des Forces de défense et de sécurité ;
- promouvoir la résolution, par une approche holistique, des questions de défense et de sécurité intéressant la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et l’Union africaine (UA).
Il assure la présidence de la Commission scientifique du 3ème Forum international de Dakar sur la Paix et la Sécurité en Afrique.

Général de brigade Paul Ndiaye,
Directeur général du CHEDS.
Président de la Commission scientifique.

L’AFRIQUE FACE A SES DÉFIS SÉCURITAIRES : REGARDS CROISES POUR DES SOLUTIONS EFFICIENTES

Regards croisés pour des solutions efficientes ! Telle est l’ambition du Forum de Dakar 2016 sur la Paix et la Sécurité en Afrique qui se tient au Centre International de Conférences Abdou Diouf (CICAD), les 5 et 6 décembre 2016.
Cette troisième édition est une nouvelle illustration de la volonté de Son Excellence Monsieur Macky Sall, Président de la République du Sénégal, qui, dès décembre 2014, avait décidé d’en faire un rendez-vous annuel.
Pour rappel, l’organisation du Forum résulte d’une décision du Sommet de l’Elysée sur la Paix et la Sécurité en Afrique, tenu à Paris les 6 et 7 décembre 2013, sous la conduite de Son Excellence Monsieur François Hollande, Président de la République française.
Tout en s’inscrivant dans la continuité des précédentes éditions, le Forum de 2016 a délibérément opté pour une démarche d’approfondissement des analyses de la situation sécuritaire de l’Afrique mais, surtout, pour la formulation de réponses adaptées.
Le terrorisme et l’extrémisme violent, qui n’épargnent aucune région du monde, sont venus s’ajouter à des défis sécuritaires plus anciens, déjà identifiés en Afrique,au cours des éditions antérieures ; ces derniers ont trait au déficit de gouvernance démocratique, à la criminalité transfrontalière, aux difficultés de contrôle des espaces terrestre, maritime, aérien, numérique et aux flux migratoires ; les risques sanitaires ainsi que les impacts négatifs du changement climatique viennent renforcer les vulnérabilités environnementales et de la gestion des ressources naturelles stratégiques du continent. Un autre défi reste la création de synergies entre les Etats pour renforcer la solidarité et bâtir une sécurité collective efficiente.
Les groupes thématiques et les activités proposés pour l’édition 2016 devraient permettre, à la fois, d’approfondir ce diagnostic, de partager des expériences de prévention et de lutte contre le terrorisme, la radicalisation et l’extrémisme violent et surtout, de proposer des réponses efficaces, impliquant tous les acteurs, notamment les collectivités locales, les populations,en particulier les jeunes et les femmes, les médias et le secteur privé.
Dakar 2016 sera surtout l’occasion de prêter une attention particulière à quatre (04) objectifs majeurs dans la recherche de la paix et du développement :
-  la réponse de l’Islam face au terrorisme, à la radicalisation et à l’extrémisme violent ;
-  la nécessaire adaptation des Forces de Défense et de Sécurité (FDS) et des mécanismes régionaux pour faire face aux défis sécuritaires de l’Afrique ;
-  la jeunesse africaine, reflet de celle du monde entier, pour l’éloigner des mirages du djihadisme, de la migration, de la criminalité transnationale (dont elle est victime) et en faire une force au service de la paix et de la sécurité ;
-  le secteur privé et son rôle dans la construction d’un environnement respectueux des besoins des communautés pour un développement durable, gage de paix et de sécurité.
Le caractère informel du Forum auquel l’Etat du Sénégal et ses partenaires sont attachés, favorisera le dynamisme des débats, la vision partagée des enjeux et des défis sécuritaires transversaux, l’identification et la sélection des ruptures à envisager ainsi que des continuités à préserver sur le chemin de la construction de la paix, de la sécurité et du développement en Afrique.

Site: www.cheds.gouv.sn
Compagnie Européenne d’Intelligence Stratégique CEIS
Compagnie Européenne d’Intelligence Stratégique CEIS

« Depuis 1997, CEIS accompagne ses clients dans la réalisation de leurs projets de développement grâce à une démarche d’intelligence économique et d’analyse stratégique. Elle est un opérateur privilégié du forum de Dakar en œuvrant à sa création et à son organisation lors des deux précédentes éditions de 2014 et 2015 »

Olivier Darrason,
Président de CEIS.

NOTRE SÉCURITÉ EST UN BIEN COMMUN

Le chemin parcouru pour répondre aux nouvelles menaces qui ont émergé en Afrique au cours de la dernière décennie est significatif et encourageant. La prise de conscience politique qu’un nouvel environnement stratégique multidimensionnel et particulièrement complexe hypothèque gravement le développement et la nouvelle dynamique de croissance du continent est maintenant établie. Elle a ouvert la voie à une mobilisation importante des États africains, des organisations sous-régionales, de l’Union Africaine et de la communauté internationale, et permis la mise en œuvre d’actions mieux adaptées à ces nouvelles menaces.

Si les premières actions sécuritaires commencent à produire leurs effets, si la nature des diverses menaces qui s’entrecroisent sont en mieux en mieux cernées, si le lien indissociable entre la sécurité et le développement détermine plus clairement l’élaboration des politiques des nombreux acteurs engagés sur le continent africain, il demeure que pour « gagner la paix », les efforts qui restent à accomplir, notamment en ce qui concerne les réponses non militaires et les conditions de réussite des « stratégies globales », apparaissent encore considérables.
La paix ne se décrète pas, elle se construit au prix de lourds efforts et de sacrifices. Elle concerne d’abord les Africains eux-mêmes, mais elle ne pourra se réaliser sans leurs alliés et leurs partenaires directement impactés par l’insécurité du continent, sans l’adhésion et la participation active de ses populations. Un processus est engagé, qui doit être durable et multiplier en permanence les résultats.

Mais le problème sécuritaire ne s’arrête pas aux portes de l’Afrique. Quelques jours à peine après la fin du 2ème Forum de Dakar, Paris aussi connaissait une vague de terreur encore jamais atteinte. Preuve que la résolution des problèmes de sécurité se déroulera dans une interdépendance croissante entre l’Afrique te l’Europe notamment…

C’est dans ce processus que s’inscrit résolument, depuis sa création en 2014, à la suite du sommet de l’Elysée de 2013, le forum de Dakar sur la paix et la sécurité en Afrique, qui tient sa troisième édition les 5 et 6 décembre 2016 dans la capitale sénégalaise. L’engagement déterminé du Président Macky SALL et de son gouvernement, l’appui constant de la France, du Japon et de plusieurs autres partenaires auront été décisifs dans la réussite du forum de Dakar, devenu le principal rendez-vous informel de ce type sur les questions de paix et de sécurité en Afrique.

La Compagnie Européenne d’Intelligence Stratégique (CEIS) a contribué dès l’origine à la conception, la préparation et l’organisation du forum. Nous nous sommes mobilisés plus que jamais pour la réussite de cette troisième édition, car nous avons la conviction que dans la durée, ce rassemblement des multiples acteurs de la sécurité en Afrique sera un outil de plus en plus utile et productif au service des États et des institutions africaines pour que des « solutions africaines aux problèmes africains » s’imposent et se traduisent par un plus profond renouvellement de la relation entre l’Afrique et ses partenaires.
Le programme de cette troisième édition est axé sur trois grandes problématiques : la menace terroriste et la lutte contre la radicalisation, les enjeux sécuritaires des défis environnementaux et humanitaires, le renforcement des capacités africaines de défense et de sécurité. La compétence et la diversité des intervenants sur ces thématiques promettent des débats riches et fructueux dans une grande liberté de parole. Toutes les dispositions ont été prises pour que les participants de haut niveau, y compris les représentants du secteur privé, puissent se rencontrer et échanger en marge des ateliers et des conférences.

Merci au Sénégal pour la qualité de son accueil.

Site: www.ceis.eu
République du Sénégal - MAESE
Contactez-nous

MAESE Place de l'Indépendance

contact@dakarforum.org

(+221) 33 827 85 85

Derniers tweets