fr en

Avant-propos

Par SEM Macky Sall President de la République du Sénégal

Le Centre International de Conférences Abdou Diouf accueillera les 5 et 6 décembre 2016, la troisième édition du Forum international de Dakar, sur la paix et la sécurité en Afrique.

A l’instar des deux précédents, ce 3e Forum se veut une contribution aux efforts de la Communauté internationale, en particulier de l’Afrique et de ses partenaires, pour atteindre l’objectif de l’Union africaine d’une « Afrique libérée des conflits d’ici à 2020 », une Afrique stable et en sécurité.
Le thème retenu cette année, « L’Afrique face à ses défis sécuritaires : regards croisés pour des solutions efficientes », s’inscrit d’une part, dans la logique d’échanges et de dialogue chère au Sénégal, et, d’autre part, dans la continuité de l’agenda de notre Présidence du Conseil de sécurité de l’ONU pour le mois de novembre 2016.

En effet, le Sénégal a placé son mandat de membre non permanent du Conseil de sécurité sous le sceau d’une diplomatie participative, en adoptant résolument une posture de propositions constructives pour porter au centre de l’agenda du Conseil des réflexions sur des enjeux majeurs tels que :

  • l’hydro diplomatie avec le concept eau-paix et sécurité ;
  • les opérations de maintien de la paix et leur nécessaire adaptation aux nouvelles menaces asymétriques ;
  • et enfin la valorisation et le partage de son expérience en matière de tolérance religieuse.

Le terrorisme et l’extrémisme violent n’épargnent aucune région du monde et imposent une synergie d’efforts dont le partage d’expériences, pour construire une stratégie adaptée de prévention et de lutte.
Lors du Forum 2015, j’avais souhaité qu’une réponse doctrinale de l’Islam soit apportée à l’extrémisme violent. C’est en réponse à ce souhait que le Sénégal a fait inscrire, le 17 novembre 2016, dans l’agenda du Conseil de Sécurité, la coopération entre l’ONU et l’Organisation de la Conférence Islamique pour faire face à la problématique de l’extrémisme violent.
A son tour, le Forum de 2016 s’en est approprié pour en faire le thème phare d’une de ses Sessions.

Sur un autre registre, le Forum, dans une démarche holistique et inclusive, propose d’élargir les pistes de solutions à apporter, au-delà des réponses sécuritaires classiques, pour y intégrer celles émanant d’acteurs tels que les jeunes, les femmes, les collectivités locales les médias et le secteur privé.
L’adaptation des mandats des Opérations de maintien de la paix face aux menaces asymétriques continue de susciter l’intérêt de la Communauté internationale et fera l’objet de discussions pendant le Forum.
Le Forum a également fait le choix de porter un regard analytique et prospectif sur la gestion des espaces et des ressources humaines et naturelles qui sont des enjeux sécuritaires cruciaux.

Les menaces liées à l’impact de la dégradation de l’environnement commandent également de placer les risques environnementaux dans les défis sécuritaires à considérer lors du Forum de Dakar.
Telle est la substance des réflexions auxquelles contribueront des chefs d’Etat, des ministres, de hautes autorités des Forces de défense et de sécurité, et d’éminents experts.

La dynamique de regards croisés du Forum favorisera, nous l’espérons, l’expression de discussions bénéfiques pour la stabilité, la sécurité et le développement durable de l’Afrique.
Je souhaite à tous les participants la bienvenue à Dakar et un excellent Forum 2016.

SEM Macky Sall,
Président de la République du Sénégal

République du Sénégal - MAESE
Contactez-nous

MAESE Place de l'Indépendance

contact@dakarforum.org

(+221) 33 827 85 85

Derniers tweets