en fr

PRESENTATION DU FORUM

La Paix et la Sécurité demeurent des conditions sine qua non pour la stabilité des Etats et constituent, avec le développement, un triptyque interdépendant dans une perspective de bien-être des populations. L’Afrique fait face à ses défis sécuritaires dans un contexte économique global morose tout en ayant déjà fait des progrès notables sur la voie du développement. Toutefois, dans certains pays, ces avancées économiques pourraient être remises en cause par les répercussions sur les populations, l’environnement, les infrastructures et les institutions, des nombreux conflits et crises y prévalant.

Conscients de cette fragilité qui expose les Etats au terrorisme, risque majeur de déstabilisation du tissu socio-économique et d’effondrement des structures de l’Etat, les dirigeants africains ont réaffirmé, lors de la célébration du 50ème anniversaire de l’Union africaine, leur volonté d’ériger en priorité absolue les questions de paix et de sécurité avec l’objectif « d’une Afrique libérée des conflits d’ici à 2020 ».
Se faisant l’écho de cette volonté africaine et prenant en compte le lien entre Paix, Sécurité et Développement, la France a organisé le Sommet de l’Elysée sur la Paix et la Sécurité en Afrique, les 6 et 7 décembre 2013, à Paris.
A cette occasion, il a été retenu d’organiser au Sénégal un Forum informel sur la Paix et la Sécurité en Afrique, en liaison avec des partenaires internationaux et l’Union africaine, afin d’approfondir la réflexion sur les engagements pris lors de ce Sommet. Subséquemment, deux éditions ont eu lieu en 2014 et 2015, à Dakar, sous l’impulsion de Son Excellence Monsieur Macky SALL,Président de la République du Sénégal, qui a décidé d’en faire un rendez-vous annuel. Elles ont globalement permis de faire un diagnostic des situations de crise sur le continent et de dégager des pistes de réflexion et d’action qu’il convient d’approfondir.
La troisième édition devra, en s’inspirant des expériences et leçons apprises, proposer des solutions efficaces aux défis sécuritaires du continent.Prévue les 5 et 6 décembre 2016, elle aura pour thématique principale : "L’Afrique face à ses défis sécuritaires : regards croisés pour des solutions efficientes".

CONTEXTE

Le contexte mondial est marqué par l’exacerbation des menaces à la Paix et à la Sécurité, notamment en Afrique. La situation sécuritaire du continent demeure préoccupante, malgré l’existence de plusieurs stratégies et mécanismes aux niveaux international, continental et régional.
Souvent posés au nom de la religion, par motivation ou à d’autres fins, les actes terroristes, en constante mutation, impliquent de plus en plus les jeunes et les femmes. Ce phénomène s’est amplifié, devenant plus complexe tant du point de vue de son financement que de ses méthodes.

La lutte contre l’extrémisme violent et la criminalité transnationale organisée (prolifération et circulation des armes, développement de flux migratoires illégaux, trafic de drogues et de personnes, cybercriminalité) constitue un des principaux défis et exige une réflexion stratégique commune et une solidarité renforcée des Etats.

Les questions relatives aux constitutions, aux élections et à l’impunité confirment l’importance de la gouvernance politique. S’y ajoute une proportion importante de jeunes qui, du fait du déficit d’éducation et du chômage, constituent une cible privilégiée pour la criminalité et le terrorisme.
L’environnement régional est également marqué par les impacts négatifs du changement climatique, avec leur cortège de menaces environnementales.
Ces facteurs se superposent à la vulnérabilité des espaces terrestres, maritimes, aériens et numériques, au manque de transparence et d’équité dans la gestion des ressources naturelles ainsi qu’aux risques sanitaires.
Evoluant dans une logique d’intégration, les pays africains doivent aussi chercher des réponses alliant l’impératif sécuritaire, la libre circulation des personnes et des biens, la protection des organisations humanitaires et la préservation d’un environnement des affaires attractif.
Les éditions 2014 et 2015 ont déjà noté que les solutions à ces défis vont au-delà des domaines sécuritaires classiques, avec l’adaptation évidente des forces de défense et de sécurité à divers niveaux. Elles devraient également inclure l’éducation, y compris la réponse doctrinale à l’extrémisme violent, l’information, la coopération et la construction de stratégies plus inclusives impliquant une plus grande variété d’acteurs.

OBJECTIFS

Ce Forum a pour objectif général de contribuer au renforcement de la Paix et de la Sécurité en Afrique en proposant des réponses efficientes et durables.

Plus spécifiquement, il s’agit de :

  • mieux comprendre l’évolution de l’extrémisme violent afin de proposer des éléments de stratégie renforçant les mécanismes de prévention et de lutte ;
  • donner la réponse de l’Islam face au terrorisme, à la radicalisation et à l’extrémisme violent ;
  • traiter des défis sécuritaires liés à la maîtrise des espaces terrestre, maritime, aérien, numérique et de la gestion des ressources naturelles ;
  • proposer des politiques adaptées aux menaces environnementales et sanitaires ;
  • renforcer l’implication des collectivités locales, des médias et des organisations de la société civile, avec un accent particulier sur les jeunes et les femmes, dans la prévention et la lutte contre l’extrémisme violent ;
  • contribuer à l’adaptation des Forces de défense et de sécurité, des organisations régionales et internationales aux mutations de l’extrémisme violent en Afrique ;
  • mettre en relief l’implication du secteur privé dans la Sécurité et la Paix en Afrique.

PARTICIPANTS

Environ 400 participants, en majorité des experts de haut niveau, provenant d’horizons divers, sont attendus à Dakar les 5 et 6 décembre 2016.
Ce Forum se voulant un espace d’échanges, de partage d’expériences et de leçons apprises ; l’option délibérée de réduction de l’effectif, par rapport aux deux précédentes éditions, offrira au plus grand nombre l’opportunité de s’exprimer.

THÉMATIQUES ET PROGRAMME
Le Forum 2016 : "L’Afrique face à ses défis sécuritaires : regards croisés pour des solutions efficientes" est structuré autour des thématiques ci-après :

  • Gouvernance ;
  • Conflictualité ;
  • Coopération ;
  • Information et Communication.
    Elles sont déclinées en trois blocs structurant le programme scientifique. Ainsi, le Bloc 1 porte sur l’extrémisme violent, le Bloc 2 sur la maîtrise des espaces et de la gestion des ressources et le Bloc 3 est réservé aux pistes pour l’adaptation des Forces, des opérations de maintien de la Paix ainsi qu’aux perspectives offertes par les mécanismes régionaux.
    La méthodologie retenue consiste à avoir pour chaque section une plénière introductive, suivie de trois ateliers et d’une conférence.
    Le panel des Chefs d’Etat, temps fort du Forum, permettra de réaffirmer l’engagement au plus haut niveau pour la Paix et la Sécurité du continent.
    Parallèlement au programme scientifique du Forum, des expositions sont prévues pour le secteur privé et les organismes d’étude et de recherche en lien avec la défense et la sécurité.

CONCLUSION

Au terme des deux jours d’échanges et de partage, le Forum international de Dakar sur la Paix et la Sécurité en Afrique, ambitionne de :

  • renforcer l’espace informel de dialogue entre experts africains de divers horizons et leurs partenaires internationaux sur les questions de Paix et de Sécurité ;
  • proposer une réponse doctrinale de l’Islam à l’extrémisme violent ;
  • mettre en exergue et partager les leçons tirées des expériences de pays ayant été victimes d’actes terroristes et identifier des mécanismes inclusifs de prévention et de lutte contre l’extrémisme violent ;
  • mieux prendre en compte les risques environnementaux et sanitaires, tout en proposant des réponses renforçant la sécurité et la sûreté des espaces terrestre, maritime, aérien et numérique et celle du personnel humanitaire.

La Paix, la Sécurité et le Développement étant intrinsèquement liés, le partage d’expériences de Responsabilité Sociale des Organisations (RSO), les brassages lors du Forum, renforceront la synergie entre le secteur privé, les Forces de défense et de sécurité et les autres acteurs.

Au Centre International de Conférence Abdou Diouf (CICAD), les 5 et 6 décembre 2016, la dynamique de regards croisés instaurée par le Forum, favorisera l’analyse approfondie des défis sécuritaires en Afrique et dans le monde pour des propositions de solutions efficientes.

République du Sénégal - MAESE
Contactez-nous

MAESE Place de l'Indépendance

contact@dakarforum.org

(+221) 33 827 85 85

Derniers tweets